24 novembre 2006

Entre ces deux photos (1945 et 1978) il y a Le Pont (The Bridge)
























Ces jeunes gens de 1978 qui dansent autour d'un arbre, étaient bien incapables de connaitre par eux même un personnage aussi obscur que Gusto Gräser... Ce qui s'est passé entre ces deux photos constitue une histoire "grise" qui ne peut pas plaire à tout le monde, c'est évident... Imaginer d'anciens nazis " dénazifiés" par une organisation anarchiste anglaise ( The Bridge), et qui se transforment en "écologistes" pour raviver en 1978 une cérémonie "labanesque" à la gloire du roi des vagabonds... J'imagine qu'une telle filiation peut éventuellement conduire à une récupération politique et embarrasser les mouvements écologistes modernes. Ce n'est pas mon problème et je ne porte aucun jugement. Comme pourrait le dire Gräser, c'est le Tao, et vous pouvez en faire ce que vous voulez. Qu'elle importance ?

1 commentaire:

Oups a dit…

ça va pas plaire à Nicolas Hulot ce bordel !