06 mars 2007

Francesco Barraca et Guido Keller

" Ferrari, peignez le cheval de mon fils sur votre voiture, il vous portera chance. " C’est la mère du Vicomte Francesco Barraca qui suggera cet emblème au jeune Enzo Ferrari qui venait de gagner sur le circuit de Savio à Ravenne en 1923. C’était ce petit cheval cabré qui était peint sur l’avion de chasse de Francesco Barraca, l’as de la chasse italienne qui fut tué au combat en 1918, dans des conditions similaires à celles du Baron Rouge, dont la fin fut racontée par Hugo Pratt dans l'album Corto Maltese, les Celtiques. L’un des membres de son unité, entièrement composée d’as, était Guido Keller dont la spécialité était d’organiser des duels « courtois » avec les aviateurs autrichiens. Il créa aussi « la confrérie des cheveux coupés » dont les impétrants devaient se couper les cheveux en altitude. L’avion de Keller était en outre équipé d’un service à thé et il n’était pas rare qu’il le pilota en pyjama accompagné de son aigle apprivoisé. Son caractère chevaleresque fit que seulement 3 victoires lui furent octroyées bien qu’il eut vaincu un nombre considérable de pilotes autrichiens sans les abattre. Devenu le « chef des opérations spéciales » du poète-soldat Gabriele D’Annunzio en 1919, il organisa les dernières grandes opérations de piraterie en Europe ainsi que de nombreux coups de mains, tels que le détournement de trains, ou l’enlèvement d’un général italien qui fût ensuite « invité » à dîner avec tous les honneurs. Ses expéditions aériennes furent dès lors de véritables opérations futuristes dadaistes. Un jour, se prenant d’amitié pour un jeune âne, il se posa dans le pré, attacha l’animal dans sa carlingue, et redécolla avec son nouveau compagnon...













Guido Keller


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Un vrai dingue ce Keller ! Mais quelle belle moustache

ARTEMUS DADA a dit…

Excellent, j'aime beaucoup ces petites histoires de la Grande Histoire. Guido Keller est quelqu'un de fascinant.