26 novembre 2007

L'adieu à Nabe.











Dazibao de Nabe rue Git-le-cœur, 75006


Marc Edouard Nabe est une toute petite nature. C’est une triste réalité. Là ou on s’attend à trouver un Conan le Barbare des lettres germanopratine, il n’y a qu’un petit homme fluet, habillé comme un notaire, et au charisme inexistant. Le choc est rude, et nous le prenons comme une provocation car ce petit être falot, cette demi-portion de récréation, est un provocateur suicidaire du plus bel acabit. Tout ce qu’il écrit se transforme en bâton merdeux, chaque adjectif le rend infréquentable. Je me souviens d’une émission de Ruquier transformée en tribunal de Nuremberg par un Gérard Miller, bourreau des bonnes œuvres de la psychanalyse marxiste, chargeant le petit Nabe de tous les affres du XXe siècle. Lynchage médiatique, avec preuves à l’appui, sous les faux applaudissements du public et les huées déclenchés par l’intermédiaire d’une pédale. Que se passa-t-il ? Rien... Le petit Nabe baissa la tête...et s’en fut sans demander son reste. Cette dignité était indigne, le fat Miller ricanait en feuilletant son manuel d’inquisiteur. Le tour était joué. Ah Nabe ! Quelle lâche réaction... Nous aurions voulu te voir sauter par dessus le table, bondir tel un zébulon vers la tête de baudruche, et pareil à un soldat grec des guerres balkaniques contre la Bulgarie des années 1910, lui sauter à la gueule et lui arracher le nez d’un coup de dents... Mais non, c’était un fantasme du grand méchant Nabe, le croupion réactionnaire à la dent longue... Nabe, de chute lasse, en est désormais réduit à coller des Dazibaos à Saint Michel. De gros pâtés illisibles et obsessionnels qui n’ont qu’une seule vocation, salir de colle les ongles de Miller. Risible. Adieu Nabe.




2 commentaires:

Olga a dit…

gerard pas claude, enfin je crois

Chictype a dit…

Pas ok avec ton jugement, Nabe (dont je me moque) a été très grand seigneur, il a retourné la situation en faisant une critique radicale des médias (dont Miller est un des rouages) puis les a planté, Miller qui s'est retrouvé comme un con à se justifier et à continuer son cassage alors que Nabe est out, se décrédibilisant et affirmant son identité de roquet veule. Du grand art, une reference en matière de stratégie télévisuelle.