20 novembre 2007

Mao et Moa



On ne trouve que la version espagnole sur youtube, mais ça vaut le coup... Mao est certainement l'écrivain le plus misérable de la terre, son Petit Livre Rouge est un ramassis de conneries enveloppées dans un bon sens paysan qui pue du slip... En 1967, Ninno Ferrer se foutait bien de la gueule des pseudo-révolutionnaires à la Godart et consort.

Les paroles ne sont pas piquées des hannetons...

MAO ET MOA
Ninno Ferrer

Si je suis rapide et rusé
Quand je fais mes Mao croisés
Me disait un esquiMao
C'est grâce à la pensée de Mao
S'il est vrai que plaisir d'amour
Ne dure qu'un Maoment très court
Mao je dis qu'un bon Maoment
Vaut bien deux cornes d'éléphants

C'est Mao que j'suis pour Mao contre Liou Chao-Chi
J'ai mon bréviaire de Révolutionnaire
Dans tous les bouges Moa je bois des Quarts de rouge
Le quart de rouge c'est la boisson du garde rouge

Lorsque je dîne avec Thérèse
Je prends des œufs durs Maonaises
Thérèse prend un gelati Maotta
Le chat prend du Maou pour les chats
Le dimanche en Automaobile
On va visiter la Sicile
Ses plages et ses Maonuments
Quand on rentre on est bien content

C'est Mao que j'suis pour Mao contre Liou Chao-Chi
J'ai mon bréviaire de Révolutionnaire
Dans tous les bouges Moa je bois des Quarts de rouge
Le quart de rouge c'est la boisson du garde rouge

Si j'aime bien la marche à pied
C'est à cause de la société
Protectrice des Animao
Qui protège mon Chamao
Si la chromolithographie
Engendre la Maonotonie
La Maontagne ça a du bon
Et c'est normal car c'est Normaond
Monsieur Maorice a été maordu
Par un guitariste barbu
Monsieur Maorice est Maoribond
Gai gai dansons le rigodon

Si je suis rapide et rusé
Quand je fais mes Mao croisés

1 commentaire:

Mamadou Mémé a dit…

Quand j'étais planteur à la Jamaïque
Y avait des grenouilles, y avait des moustiques
Tous les samedis soirs on allait danser
Au son de l'orchestre " Mamadou mémé "
On buvait du rhum, on fumait la pipe
On mangeait des frites sous les bananiers
Et quand se levait la lune des tropiques
Tous ensemble, on se mettait à chanter
Mamadou mémé, Mamadou mémé
Mamadou mémé, Mamadou mémé Yeh

Quand j'étais bougnat à la Martinique
Je fréquentais des filles zérotiques
Mamadou Mémé faisait du commerce
Il vendait des marchandises diverses
Tous les samedis soirs, on allait manger
Des crabes et des frites sous les bananiers
Et quand se levait la lune des tropiques
Tous ensemble, on se mettait à chanter
Mamadou mémé, Mamadou mémé
Mamadou mémé, Mamadou mémé Yeh

Quand j'étais concierge dans l'Antarctique
Je tourtais schmurts et des peaux de bique
Mamadou Mémé faisait la cuisine
Avec des oignons et de la margarine
Tous les samedis soirs, on allait soumettre
Un nouveau projet à notre contremaître
Et quand se levait la lune des tropiques
Tous ensemble, on se mettait à chanter
Mamadou mémé, Mamadou mémé
Mamadou mémé, Mamadou mémé Yeh