01 février 2008

Cabinet d’écriture curieuse ( suite)

















Tentative pour trouver mes influences littéraires...

« Airplane » (1980) Film de Jim Abrahams : pour la capacité fantastique à réaliser un gag à la minute… Réussir à développer plusieurs idées par pages afin de surprendre le lecteur : par des descriptions, des images, des dialogues, des situations etc.

« The last Valley » (1970) Film de James Clavell : pour sa capacité à construire une histoire à travers des personnages antagonistes qui s’allient pour un objectif commun. Il s’agit du thème récurent de James Clavell, qui traverse toute son œuvre. Un grand écrivain méconnu en France (King rats, Shogun, Taïpan, The Noble House…)

Dracula (1897) de Bram Stocker : Un roman utilisant toutes les ressources technologiques de son époque : médecine, science, enregistrements etc.

Deadwood, Lost, Prison Break : Parce que les séries TV modernes offrent des techniques narratives totalement inédites, qui réinventent aussi bien le feuilleton du XIXe siècle que la narration du nouveau Roman.

Meyerhold : Chorégraphe soviétique assassiné par Staline. Pour son concept de biomécanique qui casse le psychologisme de Stanislavski. L’action détermine les états psychologiques et non l’inverse.

W.G Sebald : Le Grand écrivain européen mort en 2001. L’art de faire parler les photographies.

Phillip Glass : Ou l’art de la répétition dans une optique musicale néo baroque. ( ce que l’on retrouve chez Bach, mais aussi chez le romancier autrichien Thomas Bernhard...)



3 commentaires:

Ludovic a dit…

braco, tu connais james lee burke? c'est fulgurant!

Anonyme a dit…

Encore un homme de Missoula !

sonny venice a dit…

Peter Brooks pour le théâtre?